Alice Bismut

 

 

Née à Paris, Alice grandit à Montpellier où elle s'amuse à jouer des spectacles avec ses soeurs. Elle fait de la gymnastique sportive jusqu'au niveau régional. A 11 ans, elle intègre une section sport étude Judo dans un lycée international, fréquente les cours de théâtre, son Big Band en tant que flûtiste et la Jazz chorale. A 15 ans, elle anime sa propre émission musicale dans une radio locale et assure la technique d'une émission de Rap. A 16 ans elle déménage à Washington DC, USA, et commence la guitare. Elle anime une émission TV pilote sur la culture des teens.

Elle va à New York pour l'été. Elle est ouvreuse dans des théâtres de Broadway, et  mannequin photo. C'est cet été là qu'Alice réalise qu'elle veut devenir comédienne. Comme aux USA tout est simple, elle va chez un agent et explique sa situation. L'agent aime bien les jeunes un peu gonflé mais il veut une autorisation des parents (elle n'a que 17 ans). Son père envisage pour elle des études longues et sérieuses. Avant de partir en France pour sa terminale, un grand guitariste de Washington lui propose de faire partie du groupe de rock de sa fille mais elle est obligée de mettre ses projets artistiques en stand by. Le Bac...

De retour en France, elle reprend le Big Band en tant que guitariste et anime une nouvelle émission radio sur les musiques du monde. Elle rêve de repartir et doit dire non à l'Université d'Honolulu et à sa bourse car papa estime qu'elle passera plus de temps sur sa planche de surf qu'en cours.

Le compromis s'arrête finalement sur Londres où il est plus difficile de surfer sur la Tamise ou dans les flaques de pluie. Pour rassurer ses parents elle décide de faire un double cursus Universitaire: Etudes Cinématographiques, et Politique et Relations Internationales. Dans une Université de près de 15000 étudiants elle est la seule à faire ce double cursus. Elle passe plus de temps à la section cinéma à tourner des courts métrages, ce qui ne l'empêche pas d'obtenir son Master de Relations Internationales avec mention. Elle pratique aussi le basket-ball et le parachute en équipe universitaire. Elle est embauchée sur un projet « multiethnique » dans le quartier où elle vit.

A 22 ans, elle est administratrice d'un projet qui vise à motiver les jeunes du quartier. Avec une collègue, elles lèvent des subventions et financent et organisent des projets artistiques, sportifs, soutien scolaire, développement personnel… elle anime et co-anime des ateliers vidéo, musicaux et gospel. En un ans et demi ce projet est reconnu par le gouvernement comme le plus gros projet d'animation pour les jeunes au Royaume Unis en 2001. Ce « job d'étudiante» (entre temps Alice a terminé ses études) est donc devenu un plus que plein temps. Alice travaille aussi a son projet: elle joue un premier rôle dans une création de théâtre danse," Urban Love Affair", qui traite d'un amour impossible entre deux jeunes gens de  communautés différentes et du racisme. Elle est guitariste dans un groupe de filles de Blues fusion. Après 5 ans à Londres, de retour dans le Sud de la France, elle travaille dans la production de films à Cannes et assure le rôle d'interviewer pour un documentaire au festival 2002.

Elle revient enfin à son objectif de devenir comédienne, déménage à Paris et entre au Cours Florent. Elle effectue des remplacements au service administratif de la Comédie Française, participe à de nombreux stages avec des coachs américains : Bob Mac Andrew, Jack Waltzer et Bernie Hiller et entre dans sa compagnie. Elle joue dans des court métrages, part à Rouen jouer Madame de Sottenville dans Georges Dandin en 2003. En 2004, elle décroche le rôle de Claire dans Les Bonnes, mise en scène d' Eleffe Zach.

En dehors du théâtre elle pratique le Karaté. Également passionnée de danse, on l'a retrouvé dans une chorégraphie Orientale de Nawal Benabdallah sur la TV Marocaine. Formée chez Salsabor à la Salsa, elle a participé au Congrès de Paris en 2004. Elle intervient aussi depuis peu en tant que singer/Mc avec Dj Ambessa dans des Sound system Ragga.

 Elle est auteur de la pièce "Nour d'Amour à Bagdad" et  co-auteur de « Putes ou soumises ??? »